Menu

Tai Ji & Ba Gua


Le Tai Chi ou ( Boxe de l’Ombre) est une « Pratique chinoise séculaire de mouvements corporels selon un enchaînement circulaire, continu, lent et extrêmement précis ».
Petit Larousse



Le ba gua zhang ou baguazhang  ou littéralement « paume des huit trigrammes » est un art martial chinois traditionnel, dit « interne » (neijia), originaire du nord de la Chine
Wikipédia



Tai Chi Chuan et Ba Gua Zhang sont comme « sœur » (ying) et « frère » (yang) et très complémentaire un à l’autre, même si la légende veut que le Ba Gua soit la source de tout arts martiaux.
Le Tai Chi est dans sa forme plutôt lent et linéaire, le Ba Gua relativement rapide tourne comme un tourbillon.
Les deux ensemble renforcent la puissance du Ying et du Yang et développent bien l’art du mouvement, pour le corps, l’esprit et l’âme.
Tous ceux qui s’entrainent dans le Tai Chi font bien de pratiquer après un certain temps aussi le Ba Gua ou au moins des parties de.
Tous ceux qui pratiquent le Ba Gua font bien de pratiquer aussi le Tai Chi.
Ceci est aussi lié au fait que le Tai Chi (« ultime suprême ») inclut des mouvements lent et rapide, puissant et souple à la fois, ce qu’on comprend sous le Kung Fu, le Qi Gong, Le Ba Gua, le Xing Yi etc, au moins au point de vue de la Chine….


Harmonie du corps et de l’esprit :Tai Chi Chuan c’est la Méditation en mouvement, la concentration dans la détente, et la discipline énergétique douce et complète.
Le tai-chi-chuan ou tai chi ou taiji quan est, selon comment il est pratiqué, à la fois une gymnastique de santé, un art martial chinois, dit « interne », d’inspiration taoïste, et une voie spirituelle.
Le Tai Chi Chuan pratiqué au Club Sanitas est une application du style Yang (楊) qui reste actuellement le plus populaire. Il a été créé par Yang Luchan (1799-1872) qui apprit le tai-chi-chuan Chen à Chenjiagou auprès de Chen Changxing. Selon la légende, il modifia le style pour le rendre accessible au plus grand nombre.




Harmonie du corps et de l’esprit :Tai Chi Chuan c’est la Méditation en mouvement, la concentration dans la détente, et la discipline énergétique douce et complète.
Le tai-chi-chuan ou tai chi ou taiji quan est, selon comment il est pratiqué, à la fois une gymnastique de santé, un art martial chinois, dit « interne », d’inspiration taoïste, et une voie spirituelle.
Le Tai Chi Chuan pratiqué au Club Sanitas est une application du style Yang (楊) qui reste actuellement le plus populaire. Il a été créé par Yang Luchan (1799-1872) qui apprit le tai-chi-chuan Chen à Chenjiagou auprès de Chen Changxing. Selon la légende, il modifia le style pour le rendre accessible au plus grand nombre.

.
Un vieux texte Chinois affirme que la pratique du Tai Chi Chuan apporte la souplesse d’un enfant, la placidité d’un sage et la santé d’un bûcheron.
Ainsi, dans la forme de Yang Chengfu, les fajing (force souple, jing, qu’on oppose à la force musculaire, li) et les sauts sont supprimés, les prises d’appui violentes et les mouvements difficiles sont simplifiés ou remplacés. Au fils des enseignants successifs, la forme de Yang Luchan subit de nombreuses modifications et emprunts à d’autres styles. Le dernier élève en vie de Yang Cheng Fu se nomme Fu Zhongwen et a été filmé. Les écoles issues du tai-chi-chuan Yang sont très nombreuses et proposent un style personnalisé.


Les sinogrammes du tai-chi-chuan sont composés des éléments taiji 太極, « faîte suprême », et quan 拳, « poing, boxe » et traduits littéralement par « boxe du faîte suprême », ou « boxe avec l’ombre », car l’observateur a l’impression que le pratiquant lutte contre une ombre.
Une autre traduction courante est « la boxe de l’éternelle jeunesse », le faîte suprême pouvant être traduit moins littéralement par « immortalité » ; but suprême de l’alchimie taoïste, où l’homme est un intermédiaire entre Ciel et Terre.
L’objectif du tai-chi est d’affiner son énergie vitale (le chi) et ainsi « d’ouvrir sa conscience à une dimension supérieure »(source Wikipédia).
Pour celles et ceux qui veulent aller plus loin dans le Tai Chi, voici quatre lectures intéressantes :
– Taï Ji Quan , l’enseignement de Li Guang-hua : la tradition de l’école Yang – Jean Gortais
– LE TAI CHI CHUAN. – Secret de l’énergie vitale – Yao-Chang DsuRoberto Fassi. Editions de Vecchi
– Le style Yang : enseignement approfondi de la forme classique-  Jwing-Ming Yang
– L’esprit du tai chi chuan Bruno Klein

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Club Sanitas

authorBonjour, mon nom est Pascale Marty. Je suis la présidente du club.
Découvrir →



Translate

News

Contact

Nom

E-mail *

Message *